Qui sommes-nous ?                                                             Consulter nos astuces sur le blog                                             SERVICE CLIENT

 

Petit traité du canard

Petit traité du canard

Petit traité du canard

Bruno Bertheuil

Collection : Les traités

Thèmes : Cuisine, Recettes par ingrédients, Recettes thématiques

Nombre de pages : 96

Format : 14 x 22 cm

ISBN : 978-2-36402-197-6

Prix : 12,00 €

Nouveau

12,00 €
OU
Produit disponible

informations livraison vendeur

  • FRAIS DE PORT OFFERTS DÈS 100,00 € D'ACHAT ( France uniquement )
  • Livré chez vous à partir du 30/05/2022
  • Méthodes de livraison dès 2,00 €
    • Envoi Postal
Vendu et expédié par :

informations livraison vendeur

  • FRAIS DE PORT OFFERTS DÈS 100,00 € D'ACHAT ( France uniquement )
  • Livré chez vous à partir du 30/05/2022
  • Méthodes de livraison dès 2,00 €
    • Envoi Postal
Vendu et expédié par :
Description

Détails

Élevé depuis l’antiquité égyptienne au moins, le canard a trouvé en France une terre d’élection. Deuxièmes producteurs mondiaux de canards derrière les Chinois, les Français en sont surtout les premiers consommateurs ! C’est dire si nous accordons à ce joyeux palmipède une place de choix. Il suffit de parler de cuisses de canard confit et de magret pour voir les yeux briller et la bouche saliver – sans même évoquer le foie gras dont la présence semble indispensable pour un repas de fête, tant il illustre à la fois le raffinement et un certain art de vivre français.

Pourtant, il n’y a pas que des canards gras dans nos élevages. Il y a en France beaucoup de canards qui ne sont pas gavés, dont le foie reste bien rouge et qui ne demandent (ou presque) qu’à passer à la casserole, en cocotte ou à rôtir tranquillement accompagnés de navets, cerises ou de coings (le fameux canard coing-coing).

Au-delà du canard de Barbarie qui est le plus présent de ces canards non gras, les Français, au fil des temps, ont développé de nombreuses variétés parfois très locales : le canard de Challans, le canard de Rouen, celui de Duclair, etc., dont certaines, en voie de disparition, ne doivent leur survie qu’au travail d’éleveurs passionnés.

Inscrit depuis longtemps dans la gastronomie avec des recettes emblématiques comme le classique canard à l’orange, le prestigieux canard à la presse de la Tour d’Argent ou le canard laqué (morceau de bravoure de la cuisine chinoise), notre palmipède se prête volontiers à l’imagination des gastronomes.

Qu’on se le dise, en cuisine, il n’y a jamais de vilain petit canard !

Vendeur(s)

VENDEURS